Observatoire francophone des TI

Aux frontières de la vérité

Aux frontières de la vérité

31 mai 2013

Le monde réel n’est plus ce qu’il était depuis que la technologie crée des univers virtuels réalistes.

Le monde moderne, où domine la technologie numérique, est un hybride entre réalité naturelle et réalité virtuelle. Cette affirmation pour le moins dérangeante constitue la trame de fond de la thèse de 574 pages que Josiane Ouellet, doctorante en littérature et arts de la scène et de l’écran, a soutenue il y a quelques semaines.

Selon l’étudiante, nous sommes de plus en plus en contact avec des réalités que nous n’expérimentons pas directement. «Nous communiquons, travaillons, jouons, socialisons avec des personnes que nous n’avons parfois jamais rencontrées face à face, explique-t-elle. Nous avons connaissance de toutes sortes d’événements dont nous n’avons pas été témoins. Or la violence faite à une femme en Afghanistan peut nous empêcher de dormir.» Du courriel aux modèles 3D de bâtiments disparus, nous vivons de plus en plus dans un monde d’images qui ne sont ni réalités, ni images au sens classique du terme. «Ces images, dit-elle, ont acquis une profondeur.»

Source : Le Fil

Pour en savoir plus

Version imprimable Version imprimable

Vu 983 fois