Observatoire francophone des TI

Bimby: peut-on lutter contre l’étalement urbain?

Bimby: peut-on lutter contre l’étalement urbain?

28 septembre 2012

On ne sait pas bien imaginer l’avenir de nos villes, comme s’il n’y avait pas d’alternative à l’extension sans fin de l’habitat pavillonnaire. La seule réponse qu’on lui oppose, l’habitat collectif, est loin de séduire la plupart des gens. Mais ceux qui vivent en maison individuelle ne rêvent pas forcément d’habitat collectif.

Dans le domaine de la ville, on a l’habitude de dire que l’intérêt collectif rejoint rarement l’intérêt personnel. C’est ce qu’exprime l’expression Nimby (Not In My Back Yard qui signifie “pas dans mon arrière-cour”), qui désigne ceux qui veulent bien des projets collectifs… tant qu’ils n’empiètent pas leurs propres intérêts. C’est pourtant une tout autre approche que prône le projet Bimby (Build In My Back Yard, c’est-à-dire : “Construit dans mon arrière-cour”) porté par les architectes Benoit Le Foll du Centre d’études techniques de l’Équipement (CETE) Normandie Centre et David Miet du CETE Île-de-France.

Source : InternetActu

Pour en savoir plus

Version imprimable Version imprimable

Vu 1 945 fois