Observatoire francophone des TI

Des capteurs et des données massives pour une meilleure gestion des eaux usées dans nos villes intelligentes

Des capteurs et des données massives pour une meilleure gestion des eaux usées dans nos villes intelligentes

20 avril 2015

Les données massives se sont désormais mises au service des eaux usées : aujourd’hui, des systèmes de capteurs sont mis en place afin d’en mesurer la qualité, avec en appui des logiciels qui assurent le suivi quant à la qualité des données générées – et tout cela, en temps réel!

Il s’agit ici de travaux réalisés par le professeur Peter Vanrolleghem, de la Faculté des sciences et de génie de l’Université Laval qui seront présentés lors du colloque « Technologies, données et gestion durable des ressources environnementales » présentée par l’Institut Technologies de l’information et Sociétés (ITIS) et l’Institut Hydro-Québec en environnement, développement et société (EDS) le mardi 28 avril à l’Université Laval.
Ainsi, placés dans des étendues d’eau de toutes tailles, les capteurs sont en veille constante de la qualité des eaux de manière à détecter, le plus rapidement possible, des variations à risque pour l’environnement. Ces systèmes génèrent des quantités imposantes de données, mais les conditions de mesure difficiles mettent en péril la qualité des données. « Pour garantir l’utilité des données recueillies, il s’agit de faire un tri dès que la donnée est prise, pour éviter de faire des Data Graveyards. Nos algorithmes permettent d’évaluer en temps réel le contexte dans lequel les mesures sont prises, afin de permettre une plus grande qualité des données», explique le chercheur.
Source : Institut Technologies de l’information et Sociétés (ITIS)

Pour en savoir plus

Version imprimable Version imprimable

Vu 676 fois