Observatoire francophone des TI

Hervé Fischer, l’optimiste de la révolution numérique

Hervé Fischer, l’optimiste de la révolution numérique

2 avril 2013

Très actif sur Twitter, l’auteur et philosophe Hervé Fischer voit en cette plateforme un lieu propice à la « conscience augmentée ». C’est ce qui ressort d’une conférence sur la mythanalyse du numérique à laquelle a assisté Le Lien MULTIMÉDIA le mardi 26 mars.

Les portables, les téléphones cellulaires et les tablettes sont omniprésents et permettent d’interagir en temps réel sur les réseaux sociaux. Pour Hervé Fischer, nous passons de l’âge du feu à l’ère du numérique. Avec ces bouleversements vient une responsabilité sociale. On ne peut plus, selon lui, ignorer ce qui se passe autour de nous, notamment les conflits internationaux. La technologie permet d’abolir les distances géographiques et de s’ouvrir sur le monde. « Aujourd’hui, grâce au numérique, nous avons une conscience planétaire, soutient-il. Cette conscience crée en nous un sentiment d’indignation et de responsabilité, ce désir de vouloir changer le monde qui est un scandale permanent. »

Source : Le Lien MULTIMÉDIA

Pour en savoir plus

Version imprimable Version imprimable

Vu 1 035 fois