Observatoire francophone des TI

La haute direction en mode 2.0

La haute direction en mode 2.0

27 août 2013

Les chefs de direction devraient-ils succomber à l’appel des réseaux sociaux? Oui, selon 76% des 630 dirigeants d’entreprise de 10 pays sondés par l’agence de relations publiques Weber Shandwick. Au Canada, 94% d’entre eux voient cette pratique d’un bon oeil!

Le président de Dessins Drummond, Yves Carignan, fait partie des gestionnaires 2.0 enthousiastes. Facebook, Twitter, LinkedIn, blogue, il alimente lui-même différentes plateformes depuis cinq ans. Le patron de cette PME de 75 employés souhaitait faire connaître son entreprise, mais aussi partager ses opinions. «Sur mon blogue, je peux parler de ce que je vis comme chef d’entreprise, de ma vision, de gestion, de mise en marché, etc. J’ai commencé à écrire et j’y ai pris goût. J’adore discuter avec les gens.»

Mais avant de se lancer, les gestionnaires devraient bien analyser la situation. «On ne doit pas y être juste parce qu’il le faut», signale Francine Charest, directrice de l’Observatoire des médias sociaux en relations publiques de l’Université Laval. Selon elle, l’observation préalable de la « conversation » autour de l’entreprise et de son domaine d’activité est primordiale. Ensuite, il faut déterminer à qui l’on souhaite s’adresser, et dans quel but. Une fois ces étapes franchies, on peut choisir les outils appropriés et créer des contenus pour chacun d’entre eux.

Source : La Presse

Pour en savoir plus

Version imprimable Version imprimable

Vu 936 fois