Observatoire francophone des TI

La liberté (logicielle) s’use si on ne s’en sert pas

La liberté (logicielle) s’use si on ne s’en sert pas

5 novembre 2013

Historiquement, les logiciels sont nés (inventés) libres, car l’importance des coûts n’était pas dans la création des logiciels mais dans le matériel. Vers la fin des années 1970, l’informatique ayant des parts de marché croissantes, certains constructeurs ont cherché à se créer une rente supplémentaire par l’ajout de contraintes s’appuyant sur le droit d’auteur sur leurs logiciels.

C’est pour libérer l’utilisateur, otage de ces contraintes, que la décision de créer un nouveau système d’exploitation GNU – souvent appelé « Linux », du nom de son noyau – a été prise. Ce premier système d’exploitation libre, dont nous venons de fêter le trentième anniversaire et qui a été amélioré tout au long des années, est aujourd’hui l’un des plus utilisés sur les serveurs.

Source : Le Monde

Pour en savoir plus

Version imprimable Version imprimable

Vu 1 148 fois