Observatoire francophone des TI

Pour une approche complexe des usages marchands des biens communs de la connaissance

Pour une approche complexe des usages marchands des biens communs de la connaissance

14 novembre 2012

Une intéressante réflexion de Silvère Mercier autour des biens communs, des données ouvertes, des licences libres … :

Les biens communs de la connaissance ont une vertu précieuse : ils forcent à doubler la distinction habituelle entre le marchand et le non-marchand d’une autre distinction : ouvert ou fermé. Ces alternatives ouvrent des combinaisons qui font en sorte que des biens informationnels ouverts peuvent tout à fait s’articuler à des modèles économiques parfaitement fonctionnels d’un point de vue marchand. L’exemple typique est celui du logiciel libre dans lequel ce n’est plus le code qui est approprié, mais bien les compétences et les services qui sont monétisés.


Source : http://www.bibliobsession.net

Pour en savoir plus

 

Version imprimable Version imprimable

Vu 927 fois