Observatoire francophone des TI

Puissance publique et plateformes numériques 

Puissance publique et plateformes numériques 

13 novembre 2017

Le Conseil d’État français a publié une étude sur l’ubérisation de la société qui fait ressortir que le développement de nouveaux modes d’échanges et de transactions a une incidence sur le cadre économique et social de la société ainsi que sur l’organisation de l’État.
Afin de rendre l’État plus agile pour être un acteur de cette transformation, le Conseil d’État formule 21 recommandations, dont celle d’adapter les services publics à l’essor des plateformes.

Il estime qu’une première étape de cette adaptation consisterait à cartographier les activités des services publics visées par les plateformes numériques; il serait ensuite possible de se prononcer sur leur pertinence, d’abandonner certaines fonctions existantes, d’en renforcer ou d’en développer de nouvelles.

Cette réorganisation, qui nécessiterait la formation des employés concernés aux techniques et langages des technologies numériques, contribuerait également à l’émergence de nouvelles initiatives, qui faciliteraient la transition de l’État-silo à l’État plateforme.
Source : L’Observatoire de l’École nationale d’administration publique

 

 

 

Version imprimable Version imprimable

Vu 194 fois