Observatoire francophone des TI

Vers un Internet du vivant

Vers un Internet du vivant

24 octobre 2012

La communication intercellulaire est une réalité de la nature, mais les adeptes de la biologie synthétique ne peuvent se contenter du système tel qu’il existe en l’état. Pourrions-nous améliorer la qualité de la communication entre cellules, tant en terme de bande passante qu’en richesse de contenu?

C’est l’ambition de deux chercheurs en biologie synthétique, Monica Ortiz et Drew Endy, qui ont cherché à élaborer ce qu’ils nomment le “Bi-Fi”, l’internet biologique. L’idée est d’apporter à la communication intercellulaire les capacités techniques de l’internet. Leur étude a été publiée dans le Journal of biological engineering, et un communiqué de presse très complet a été publié par l’université de Stanford.

Source : InternetActu

Pour en savoir plus

Version imprimable Version imprimable

Vu 1 065 fois