Observatoire francophone des TI

Automation, digitalisation and platforms: Implications for work and employment

Automation, digitalisation and platforms: Implications for work and employment

3 juillet 2018

Les technologies numériques introduites au cours des deux dernières décennies transforment les interactions sociales et les comportements individuels.

Mais ces technologies modifient également la définition et l’organisation du travail. Dans un rapport récent, la Fondation européenne pour l’amélioration des conditions de vie et de travail (Eurofound) établit les bases conceptuelles et analytiques nécessaires à l’exploration des conséquences de l’ère numérique.

Selon Eurofound, cette révolution technologique appelle à une nouvelle organisation économique, à de nouvelles structures sociales et à de nouvelles institutions. Quatre aspects des technologies numériques poussent à une telle transformation de l’économie : la flexibilité de la production, la disponibilité de l’information, l’absence de coûts marginaux et l’effet des réseaux. Ces aspects sont particulièrement visibles dans certains secteurs ayant déjà négocié le virage numérique, dont les technologies de l’information, les communications et les loisirs.

En se basant sur une recension des écrits traitant de l’ère numérique, Eurofound dégage trois vecteurs de changement du travail et de l’emploi : l’automatisation du travail, c’est-à-dire le remplacement du travail humain par des machines; la numérisation des processus, soit la transformation de processus de production physiques en information numérique; et la coordination par plateformes, qui consiste à utiliser des réseaux numériques pour coordonner les transactions économiques à l’aide d’algorithmes. Chacun de ces vecteurs transforme les conditions de travail et la division des tâches, les conditions d’emploi et les relations industrielles.
Source : L’Observatoire de l’École nationale d’administration publique

 

 

 

Version imprimable Version imprimable

Vu 219 fois