Observatoire francophone des TI

Autos électriques et bâtiments pourraient coopérer pour optimiser l’utilisation de l’hydroélectricité

Autos électriques et bâtiments pourraient coopérer pour optimiser l’utilisation de l’hydroélectricité

17 novembre 2016

Le nombre de  véhicules électriques sur les routes québécoises passera de 12 000 à 300 000 d’ici 2026 si le Plan d’action en électrification des transports du Québec atteint ses objectifs. Un tel parc automobile favorisera une réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), mais il posera un sérieux défi au réseau de distribution d’Hydro-Québec, surtout si ces véhicules sont rechargés massivement en début de soirée, au moment où la consommation d’électricité atteint sa pointe journalière. Une équipe du Département de génie électrique et de génie informatique, dirigée par le professeur Christian Gagné, explore une avenue pour atténuer ce problème: la recharge coopérative autos-bâtiments.

Source : Le Fil

Pour en savoir plus

Version imprimable Version imprimable

Vu 91 fois