Observatoire francophone des TI

Crues et calamités

Crues et calamités

20 novembre 2012

L’expertise des praticiens du territoire peut servir à parer les coups des événements météorologiques extrêmes

Les modèles climatiques prévoient que, d’ici quatre décennies, le sud du Québec connaîtra des étés de 2 à 3 degrés plus chauds, des précipitations hivernales plus abondantes et des événements météorologiques extrêmes plus fréquents. Malgré la puissance des superordinateurs, il est impossible de prédire avec exactitude où et quand se déchaîneront les éléments. Les municipalités qui souhaitent se préparer à faire face aux contrecoups des changements climatiques doivent donc se tourner vers d’autres augures. Et pourquoi pas l’humain, proposent des membres de la Chaire de recherche en eau potable de l’Université Laval.

Source : Le Fil

Pour en savoir plus

Version imprimable Version imprimable

Vu 1 072 fois