Observatoire francophone des TI

GPS: un gadget pour s’égarer?

GPS: un gadget pour s’égarer?

21 février 2013

Il est imprudent de se fier uniquement à la technologie de navigation par satellites pour établir son itinéraire

En mars 2011, une étudiante en médecine de Sherbrooke a défrayé les manchettes des journaux après s’être perdue sur une route secondaire très peu fréquentée du Nouveau-Brunswick, où elle a passé trois jours enlisée dans la neige. Stéphanie Parent se rendait effectuer un stage au centre hospitalier de Bathurst. Son appareil de géolocalisation par satellites, une technologie que l’on désigne par l’acronyme GPS, l’avait orientée erronément vers un chemin forestier. Au bout de trois jours d’attente dans sa voiture, où elle se nourrissait des provisions préparées par sa mère, l’étudiante fut retrouvée par un motoneigiste.

Cette mésaventure figure parmi les nombreuses histoires d’horreur relatives à l’utilisation d’un GPS. Ce soir, le jeudi 21 février, le professeur Marc Gervais, du Département de sciences géomatiques, en relatera quelques-unes lors de la conférence qu’il donnera à compter de 19h à la Bibliothèque Gabrielle-Roy de Québec. Cette présentation s’inscrit dans Les rencontres du numérique de l’Institut Technologies de l’information et Sociétés. Le thème de la soirée sera «Les incidents reliés à l’utilisation des GPS: à qui la faute?».

Source : Le Fil

Pour en savoir plus

Version imprimable Version imprimable

Vu 1 133 fois