Observatoire francophone des TI

La ville, un laboratoire social

La ville, un laboratoire social

15 décembre 2016

Il y a alors une reconfiguration ontologique de l’espace contemporain par laprésence des technologies où la territorialité métropolitaine se fonde dans une constellation d’infrastructures numériques et de technique qui imprègne les expressions collectives. On est en face d’une configuration de la signification de l’espace et des pratiques habitatives, dans laquelle la question de l’espace change le sentir et les conditions de perception.

L’espace phénoménologique, dans une ville infiltrée et augmentée technologiquement, devient une sorte d’extension, dans le sens de la théorie de Mc Luhan, de notre sensibilité qui est ainsi augmentée, additionnée par un aménagement technologique. La ville contemporaine devient alors un terrain d’expérimentation où l’usage et la diffusion des technologies apportent une autre conception de l’espace, un espace hybride, ubiquitaire, additionnel, augmenté par la combinaison de dynamiques sociales et territoriales numériques qui influencent nos modes de vie et nos formes existentielles. Un espace d’altération donnée par des composantes numériques qui agissent largement sur la perception et la sensorialité. Tout cela conditionne notre lisibilité de la ville et de ses formes sociales, des manières de sentir et vivre le quotidien urbain à travers une déclinaison des sens.

Source : Sociétés

Pour en savoir plus

Version imprimable Version imprimable

Vu 205 fois