Observatoire francophone des TI

Les médias sociaux en gestion d’urgence

Les médias sociaux en gestion d’urgence

15 janvier 2013

Dans nos sociétés technologiques, le terme de révolution n’est pas assez fort pour qualifier le rôle que vont jouer à l’avenir les médias sociaux dans la prévention des risques et la gestion des crises et urgences de sécurité civile. Si les réseaux sociaux, au sens sociologique du terme, ont toujours existé ; les MSGU, étroitement liées à l’essor croissant de l’utilisation des technologies d’internet (notamment nomade), sont en train de créer un paradigme organisationnel.

Nombre d’acteurs doivent donc revoir leur stratégie générale d’information des populations, en étant plus en interaction avec leurs administrés, en renforçant le modèle de gouvernance participative vers lequel s’oriente notre démocratie. Les interactions menées avec la population leur permettront d’obtenir plus d’informations sur les situations d’urgence et une meilleure emprise sur les dynamiques sociales et spatiales en jeu à travers ces nouveaux médias.

Contrairement à d’autres nouvelles technologies dans lesquelles beaucoup d’organisations de l’Etat ou de municipalités ont investi massivement (systèmes d’alerte, télédétection, SIG…), avoir une stratégie de base efficace et cohérente sur les médias sociaux ne demande pas le même effort budgétaire. Pourquoi donc se priver d’entrer dans ce nouveau champ de sécurité civile ? Peut-être, pour le moment, par manque de doctrine de l’Etat, d’encadrement et de soutien méthodologique ?

Source : i-Résilience / CDEM de Wellington (Nouvelle-Zélande)

Lien vers le document – En français – 68 pages (PDF)

Version imprimable Version imprimable

Vu 1 848 fois