Observatoire francophone des TI

Une ombre au tableau blanc

Une ombre au tableau blanc

1 mars 2012

Dans son discours inaugural du 23 février 2011, Jean Charest a lancé, à la surprise générale, un programme de 240 millions de dollars en cinq ans pour procurer des tableaux blancs interactifs (TBI) à toutes les classes des écoles primaires et secondaires.

Pourquoi cette soudaine priorité en période de restrictions budgétaires? s’est demandé le milieu scolaire.

Un an plus tard, on constate que la grande majorité des TBI sont commandés d’une façon inhabituelle à un fournisseur quasi unique: Smart Technologies, dont le lobbyiste est un ancien membre du cabinet de M. Charest.
Source : Cyberpresse

Pour en savoir plus

Version imprimable Version imprimable

Vu 1 002 fois